Les recherches en lien avec l’engagement des patients (REPS) constituent un secteur d’activité pleinement intégré au Laboratoire Éducations et pratiques de santé EA 3412.
L’engagement des patients implique que les actions qui s’en réclament soient faites avec, ou par, les patients plutôt que sur eux, ou pour eux.

L’hypothèse que l’engagement des patients améliore la pertinence des actions de santé conduit à ce que les incitations politiques se multiplient pour encourager à y recourir. Il s’agit donc désormais d’identifier les moyens pour développer l’engagement des patients de manière à ce que « les solutions d’aujourd’hui ne soient pas les problèmes de demain » selon l’expression de J. Rappaport (1981) et d’évaluer l’impact de l’engagement des patients. Les recherches du RESP sont en partie conceptuelles et en partie expérimentales afin notamment d’identifier les principes actifs des interventions auxquelles les patients participent que ce soit dans la prévention, la qualité des soins, les soins, l’éducation thérapeutique des patients, la formation médicale ou la recherche.

 

Les recherches en lien avec l’engagement des patients (REPS) constituent un secteur d’activité pleinement intégré au Laboratoire Éducations et pratiques de santé EA 3412.
L’engagement des patients implique que les actions qui s’en réclament soient faites avec, ou par, les patients plutôt que sur eux, ou pour eux.

L’hypothèse que l’engagement des patients améliore la pertinence des actions de santé conduit à ce que les incitations politiques se multiplient pour encourager à y recourir. Il s’agit donc désormais d’identifier les moyens pour développer l’engagement des patients de manière à ce que « les solutions d’aujourd’hui ne soient pas les problèmes de demain » selon l’expression de J. Rappaport (1981) et d’évaluer l’impact de l’engagement des patients. Les recherches du RESP sont en partie conceptuelles et en partie expérimentales afin notamment d’identifier les principes actifs des interventions auxquelles les patients participent que ce soit dans la prévention, la qualité des soins, les soins, l’éducation thérapeutique des patients, la formation médicale ou la recherche.

Les recherches menées dans le cadre du REPS visent à améliorer l’expérience de soins des patients au moyen de l’engagement de certains d’entre eux comme acteurs du système de santé. Les recherches menées au REPS visent à répondre à la question princeps suivante :

Pourquoi, et comment, recourir à l’empowerment des patients pour la collectivité et à leur expérience afin de promouvoir la santé, bâtir des institutions justes et améliorer les expériences de soins ?

Le REPS contribue aux travaux du LEPS sur l’empowerment quand ce dernier se traduit par des actions au service de la collectivité. Cela passe en particulier par penser une pédagogie de ce type d’empowerment, notamment les modalités d’émergence, de transmission et de reconnaissance de la « perspective patient «, laquelle renvoie à un empowerment de type épistémologique.

D’où des travaux sur les savoirs des patients, leurs fondements, leurs caractéristiques, les parcours formatifs nécessaires - qu’ils soient expérientiels ou plus formels- leur transmission (de pair à pair ou dans la pédagogie médicale) et leur mobilisation dans le cadre de recherches collaboratives (Demange, Henry, Preau, 2012).

Et considérant que l’expérience des soins et des parcours de soins est un des éléments constitutifs de la « perspective patient » et que son amélioration est l’objectif de l’engagement des patients, des travaux lui sont également consacrés.

 

Les recherches menées dans le cadre du REPS visent à améliorer l’expérience de soins des patients au moyen de l’engagement de certains d’entre eux comme acteurs du système de santé. Les recherches menées au REPS visent à répondre à la question princeps suivante :

Pourquoi, et comment, recourir à l’empowerment des patients pour la collectivité et à leur expérience afin de promouvoir la santé, bâtir des institutions justes et améliorer les expériences de soins ?

Le REPS contribue aux travaux du LEPS sur l’empowerment quand ce dernier se traduit par des actions au service de la collectivité. Cela passe en particulier par penser une pédagogie de ce type d’empowerment, notamment les modalités d’émergence, de transmission et de reconnaissance de la « perspective patient «, laquelle renvoie à un empowerment de type épistémologique.

D’où des travaux sur les savoirs des patients, leurs fondements, leurs caractéristiques, les parcours formatifs nécessaires - qu’ils soient expérientiels ou plus formels- leur transmission (de pair à pair ou dans la pédagogie médicale) et leur mobilisation dans le cadre de recherches collaboratives (Demange, Henry, Preau, 2012).

Et considérant que l’expérience des soins et des parcours de soins est un des éléments constitutifs de la « perspective patient » et que son amélioration est l’objectif de l’engagement des patients, des travaux lui sont également consacrés.

 

Juin 2019
• Séminaire doctoral à Lyon au GRePS pour exposer les défis des recherches participatives et qualitatives en santé.
• Journées du CEFIEC où seront présentés les fondements de l’engagement des patients dans la pédagogie et la recherche.
• Audition sur l’engagement des patients par le Haut Conseil pour l’Avenir de l’Assurance Maladie.

 

Informations pratiques
Contact : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

Pour devenir un patient-enseignant à Paris 13, développer des séances éducatives salutogéniques, n’hésitez pas à nous contacter.

 

More Articles ...

  1. Animation scientifique (en)

Follow us... (en)

 

color facebook 48 color twitter 48

 

#jleps16