LEPS

Recherches en cours

Thème 3 Analyse des pratiques et des organisations de santé en lien avec les éducations en santé

Les médecins traitants peuvent-ils contribuer à un accès équitable à l'ETP ?
Etude exploratoire à partir de la plate-forme régionale d'appui au développement de l'ETP en ville d'Île de France Du fait de la place assignée par la loi HPST aux médecins traitants (MT) et compte-tenu de l'existence de données de la littérature laissant à penser que ces derniers ont un rôle dans la réduction des inégalités sociales de santé, ce travail vise à comprendre la représentation que les MT ont de l'ETP (notamment en termes de contenu et de visées) et la place qu'ils prennent effectivement dans son organisation/délivrance en fonction de leurs contexte d'exercice. Cette recherche associe le LEPS et 2 autres équipes : l'IRDES et la plate-forme régionale ETP (et ses correspondants libéraux). Animation scientifique : Pr Pierre Lombrail ; Dr Thomas Cartier ; Dr Pierre-Yves Traynard. Soutien financier par appel d'offre : Education thérapeutique 2012, IReSP. Date limite de la recherche 2016.

 

Interventions brèves multiples en garde à vue : étude de faisabilité et d'évaluation de l'efficacité - Multiple Brief Interventions in Custodial Settings (MuBiCS).
La prévention primaire a pour but de diminuer l'incidence de maladies dans la population, notamment en ciblant les facteurs de risque et certains comportements de santé. Cette prévention a pour particularité de devoir s'adresser au plus grand nombre, par définition dépourvu de pathologie. Il est en particulier difficile d'atteindre la population des 15-30 ans, autrement que par des messages généraux et à diffusion large. Il est souhaitable de saisir chaque opportunité afin de sensibiliser et informer voire orienter ces personnes. Plusieurs études se sont intéressées à la place d'interventions brèves dans différents contextes, comme une consultation aux urgences ou en PMI. Nous avons récemment montré qu'une intervention brève en addictologie était réalisable dans un contexte particulier : la garde à vue. La garde à vue est une mesure judiciaire fréquente (900 000 en France en 2009), et pendant laquelle un médecin peut être sollicité afin de réaliser un examen médical de la personne concernée. La population concernée est jeune et essentiellement masculine. Des questions ayant trait à la santé (addictions, modes de vie et nutrition, infections sexuellement transmissibles, santé mentale, sommeil) y sont parfois spontanément posées. La fréquence de la situation, le type de population concernée et l'expérience de l'intervention addictologique brève laissent supposer qu'il peut s'agir d'une opportunité complémentaire, formalisable et évaluable de participer à une stratégie de prévention primaire. Problématique et objectifs : Est-il possible de mener une prévention primaire significative auprès de la population jeune examinée en garde à vue, sous la forme d'une intervention brève formalisée et couvrant différents domaines de la santé ? Les objectifs du projet sont : 1) identifier une question filtre permettant d'engager une intervention brève ; 2) identifier les critères de réussite d'une intervention brève ; 3) évaluer à partir de ces critères la réussite immédiate de l'intervention ; 4) déterminer les éléments constitutifs d'une intervention brève en garde à vue, et la formaliser ; 5) évaluer la réussite de l'intervention à distance de celle-ci ; 6) analyser les différences entre les personnes qui ont permis l'engagement d'une intervention et celles qui ne l'ont pas permis ; 7) analyser les facteurs associés à une intervention réussie, tant dans l'immédiat qu'en différé ; 8) modifier le certificat standard de l'examen médical d'une personne en garde à vue, sur la base de celui déjà publié et utilisé en routine. Ces phases associent le service de médecine légale et sociale de l'hôpital Jean Verdier (APHP, Bondy – 93) et le LEPS - EA3412. Animation scientifique: Pr. Patrick Chariot, Pr. Rémi Gagnayre, Dr. Céline Denis, Dr.Thomas Lefèvre
Réponse à projets de recherche : Prévention Primaire 2014, IReSP. Date limite de la recherche : 2016.

Comment développer l'identification précoce et l'approche proactive des situations de fin de vie dans le contexte des soins primaires ? Etude SCoP3 (Soins primaires Coordonnés Proactifs Planifiés Pluriprofessionnels)

Projet de recherche à méthodes mixtes visant à évaluer l'impact d'une formation interprofessionnelle (basée sur la simulation) et d'un mode de coordination des soignants de premier recours (MG, IDE) travaillant en Maisons de Santé Pluriprofessionnelles (MSP), sur la facilitation de l'accès aux ressources spécialisées de soins palliatifs (réseau, équipe mobile de SP, unité de SP) et la mise en œuvre de conversations de planification anticipée des soins, dès le contexte des soins primaires. Cette recherche associe le LEPS et 2 autres équipes : le Centre de Pédagogie Active SimUSanté et le Département de la Recherche Clinique et de l'Innovation du CHU Amiens-Picardie. Etude exploratoire : réalisée au sein de la MSP « Les Vignes de l'Abbaye » (60130, Saint Just en Chaussée). Schéma de la recherche : 1/ étude qualitative 2/ élaboration de la formation interprofessionnelle (simulation) 3/ essai clinique multicentrique contrôlé randomisé en cluster. Animation scientifique : Dr. Maxime Gignon, Dr. Sébastien Moine (doctorant). Soutien financier par appel d'offre : PREPS 2014 (DGOS). Date limite de la recheche : 2019.

Vous êtes ici : Home Recherche Recherches en cours Thème 3 Analyse des pratiques et des organisations de santé en lien avec les éducations en santé