corps relegue masqueletLa médecine occidentale doit ses avancées à la mise à l'écart du patient souffrant et à l'objectivation du corps humain. On assiste à une clôture et une relégation du corps que la technique rend désormais quantifiable et transparent. Les auteurs de l'ouvrage plaident pour une pratique médicale qui s'adapte à ces transformations tout en prenant en compte le malade comme sujet souffrant, doté d'un corps entier, intégré dans un environnement. Ils souhaitent le développement d'une médecine qui reconnaisse la présence de ce corps, l'expérience du patient, qui cesse de le "reléguer" derrière des objectivations rassurantes mais trompeuses.

Follow us... (en)

 

color facebook 48 color twitter 48

 

#jleps16